Un bassin purifié et bien oxygéné garantie la qualité de vie de tout l’ensemble de l’écosystème qui le constitue. Cependant, il est important de bien miser sur le système de filtration pour préserver cet équilibre. Filtration mécanique ou biologique? Quels sont les autres points à ne pas négliger? Tout ce que vous devez savoir sur les systèmes de filtration pour étang dans ce présent article.

Choisir son système de filtration pour étang: importance d’un système de filtration

Dans un étang, c’est toute une biodiversité faunistique et floristique qui contribue à son fonctionnement. Certes, parmi les espèces végétales et animales qui intègrent le bassin, il y a ceux qui possèdent des qualités spécifiques pour purifier l’eau ou oxygéner l’environnement; néanmoins, elles ne suffisent à elles- seules pour contribuer à l’assainissement de l’ensemble du bassin. De plus, d’autres facteurs comme la chaleur ou un fort reflet de lumière peuvent accélérer l’altération des micro- organismes présents dans l’eau.

La mise en place d’un système de filtration s’avère ainsi nécessaire afin de conserver la pureté de l’eau du bassin. Les systèmes de filtration servent à tamiser puis à éliminer tous types de déchets et d’impuretés accumulés au fond ou qui émergent à la surface de l’étang. La fonction d’un système de filtration assure ainsi deux paramètres bien distincts dont l’amélioration du taux d’oxygène et l’élimination des matières en suspension(MES). Plus le taux d’oxygène est élevé, plus le système est performant. Sinon une MES faible préconise la qualité du matériel.

Choisir son système de filtration pour étang: les différents types de système de filtration

Il existe deux grandes catégories de système de filtration pour étang dont les filtrations mécaniques et les filtrations biologiques.

Les filtrations mécaniques :

Le système “mécanique” consiste à ramener les plus gros détritus qui stagnent à la surface de l’eau vers les tamis de filtration. Les déchets sont attirés grâce à une pression de pompage plus ou moins faible vers les cartouches filtrantes qui les retiennent. L’eau ainsi débarrassée des impuretés sera réinjectée dans le bassin. Suivant la forme et le mode de fonctionnement des dispositifs de filtration mécanique, on distingue: les filtres immergés, les filtres sous pression, les filtres tambours et les filtres gravitaires.

le filtre immergé comme son l’indique s’installe au fond du bassin. Il possède une puissance moyenne; il est cependant préconisé pour les bassins peu profonds essentiellement décoratifs;

le filtre sous pression ou pressurisé est généralement placé à l’extérieur du bassin, mais on peut parfaitement l’installer au dessous du niveau de surface d’eau. L’eau sale est aspirée vers filtre pour être traitée. Ce système est prévu pour les bassins de taille moyenne ne dépassant pas les 30 m³ de volume;
les filtres tambours agissent comme un pré- filtre mécanique; leur capacité de filtration varie en fonction de la taille du maillage du tambour. La maille peut varier de 70 µ à 60µ mais peut descendre jusqu’ à 50µ ou moins. Les déchets s’accumulent sur les filtres, puis une fois colmatés, la fonction rinçage du système de filtration s’actionne et procède au nettoyage des mailles. Les déchets sont recueillis au centre du cylindre et l’eau passe ensuite au traitement biologique;

les filtres gravitaires proposent une capacité de filtration plus élevée; ils peuvent traiter un bassin jusqu’à un volume de 150m³ . L’eau est aspirée par pression dans des bacs reliés successivement entre eux. Chaque bac est muni d’un filtre de tailles et de formes différentes pour assurer la bonne filtration des déchets.

les filtrations biologiques

La technique de la filtration biologique est un traitement innovant qui permet de nettoyer l’eau jusqu’à la plus infime particule. Ce procédé consiste à faire passer l’eau dans une enceinte renfermant des bactéries utiles qui vont jouer le rôle d’exterminateur de déchets. Pour un rendu optimal, il est conseillé de multiplier les bacs de supports de bactéries, surtout pour les étangs qui contiennent des poissons. Pour favoriser le développement des bactéries, les supports doivent proposer des conditions favorables à leur multiplication.

Les supports de bactéries doivent être ainsi faits de matière minérale comme de la pierre de lave ou de matière biologique comme des filets en toile naturelle. La méthode biologique est assez longue, entre quatre à six semaines, le temps nécessaire pour que les bactéries putréfient les micro- organismes. Aussi, il est recommandé d’attendre quelques semaines avant d’introduire les poissons pour s’assurer que l’eau soit complètement purifiée.

Choisir son système de filtration pour étang: les lampes UV

Pour compléter le processus de filtration et obtenir un résultat impeccable, l’installation d’une lampe UV ou d’un stérilisateur est indispensable pour garder une eau claire et limpide. Celle- ci est optionnelle mais elle peut être d’une grande efficacité pour éliminer les algues et les bactéries polluantes. Le temps d’action des lampes UV est assez rapide; deux ou trois jours peuvent suffire pour dépolluer un bassin contaminé. Toutefois, il faut choisir une lampe puissance pour effectuer des travaux de grande envergure; une puissance de 3-4W pour 1 m³ de volume d’eau.

Choisir son système de filtration pour étang: autres critères non négligeables.

D’autres points sont à considérer avant de choisir son système de filtration pour étang :

  • Volume du bassin: pour mieux déterminer la puissance de pompage nécessaire du système de filtration
  • Densité de la population(faune et flore): pour connaître le degré d’impureté de l’eau
  • Système de circulation d’eau: eau stagnante ou non
  • Exposition du bassin et forme

Laisser un commentaire

HORAIRE JANVIER

mardi au vendredi : 10h à 18h
le samedi : 10h à 13h

INFO

Aquiflor.com
22, Rue de la liberté
1320 Nodebais
010/86.03.54
support@aquiflor.com

NAVIGATION