TRAITEMENT DES PLANTES AQUATIQUES INVASIVES

Plantes aquatiques invasives en milieu aquatique : comment les traiter? Comment les reconnaître? Après les algues, les plantes aquatiques invasives sont souvent les grandes responsables de l’eutrophisation d’un plan d’eau. En Belgique et en France, les plantes le plus souvent rencontrée sont les myriophilles, les élodées, la jussie, …

Ces plantes aquatiques captent les phosphates et nitrates présents dans l’eau pour doper leurs croissances. Quelques plantes dans un lac ne sont pas un problème, mais quand elles se développent trop fortement, ça peut poser des problèmes.

Comment traiter les plantes invasives dans un plan d’eau naturel?

Les plantes aquatiques dites « envahissantes » souvent introduites négligemment ou accidentellement (vidange d’un aquarium ou d’un bassin, transport de graines ou de fragment végétal par un animal, par le vent, par l’intermédiaire d’une coque de bateau d’un plan d’eau à un autre) peuvent très rapidement se développer et prendre le dessus sur toute la flore endogène de ce même plan d’eau. Ce phénomène participe au processus d’eutrophisation.

En effet lors de leur mort, notamment en hiver, l’excès de matière organique associé à cette dégénérescence, va venir s’accumuler au fond du plan d’eau. Les bactéries aérobies, naturellement présentes dans le milieu, vont avoir besoin de beaucoup d’oxygène pour oxyder cette matière organique et la dégrader. Dès lors, les autres espèces du plan d’eau (faune et flore) vont souffrir d’une carence en oxygène et un déséquilibre biologique s’installe, entraînant ce qu’on appelle un « vieillissement prématuré » du plan d’eau. C’est une des expressions du phénomène d’eutrophisation.

Comment gérer les plantes aquatiques invasives dans votre plan d’eau? Aquiflor vous accompagne dans l’élimination de ces plantes dans votre plan d’eau naturel. Nous nous occupons d’analyser votre plan d’eau, de gérer l’arrachage mécanique des plantes aquatiques dans votre plan d’eau et de traiter le plan d’eau après l’arrachage. Nous vous proposons du faucardage des plantes aquatiques en zone humide.

Le faucardage, c’est la coupe, par fauchage ou autrement, de plantes aquatiques immergées, flottantes ou dressées, et par extension des plantes en zones humides. Les plantes aquatiques coupées doivent être enlevées et déposées sur les berges du plan d’eau pour éviter la fermentation et le pourrissement de cette masse végétale au fond de l’eau. La prolifération conduit à un envasement rapide et à une réduction de la surface en eau. C’est la seule méthode de gestion non chimique.

CONTACTEZ-NOUS MAINTENANT VIA LE FORMULAIRE DE CONTACT OU SUPPORT@AQUIFLOR.COM

Votre nom & prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet de votre message (obligatoire)

Votre message

Les plantes aquatiques invasives en Wallonie sont dotées d’une forte capacité de dispersion dans l’environnement. Elles peuvent facilement voyager d’un plan d’eau à l’autre emportée par l’eau, les oiseaux, l’homme, … Dans une eau chaude et ensoleillée, ces plantes peuvent se développer trop fortement. Elles sont souvent dépourvues d’ennemis naturels (poissons, batraciens, …) Certaines plantes sont mêmes amphibies et peuvent doubler en 2 à 3 semaines. Ci-dessous, nous vous invitions à découvrir la liste des plantes aquatiques invasives en Belgique.

Nous vous proposons plusieurs solutions écologiques pour venir à bout de ces plantes invasives.

  • Solutions de traitements à base de colorant (traitement de surface)
  • Solutions bactériennes naturelles (traitement des substrats)
  • Solutions de faucardage mécanique (traitement des plantes)
  • Solutions d’aération pour augmenter le taux d’oxygène pour accroître la minéralisation des matières organiques  (posphates et nitrates).

Ces différentes solutions vont pouvoir s’appliquer à vos milieux aquatiques. Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec nous pour discuter des solutions possibles dans votre environnement. Ces méthodes vont permettre de réduire les plantes aquatiques invasives et d’améliorer l’équilibre de votre milieu aquatique.

Voici une vidéo de Bruno, notre partenaire en plantes aquatiques. Vous découvrirez chez nous des alternatives et des plantes aquatiques non invasives. Nous mettons également toute notre expertise à votre service pour améliorer le biotope de vos milieux aquatiques. Contactez-nous directement via le formulaire ci-dessus.

Une hausse des températures, un ensoleillement important et des taux de nitrates et phosphates importants contenus dans l’eau vont accélérer le développement des plantes aquatiques invasives. Ce développement de plantes aquatiques ne posent pas que des problèmes à l’équilibre aquatique de votre plan d’eau (risque d’eutrophisation). Il peut aussi poser des soucis importants à des activités pratiquées comme la pêche, l’aviron, le ski nautique. En Belgique et en France, il n’existe plus de traitements chimiques. Nous vous proposons plusieurs solutions écologiques pour venir à bout de ces plantes invasives.

  • Solutions de traitements à base de colorant (traitement de surface)
  • Solutions bactériennes naturelles (traitement des substrats)
  • Solutions de faucardage mécanique (traitement des plantes)
  • Solutions d’aération pour augmenter le taux d’oxygène pour accroître la minéralisation des matières organiques  (posphates et nitrates).

Ces différentes solutions vont pouvoir s’appliquer à vos milieux aquatiques. Nous vous invitons à prendre rendez-vous avec nous pour discuter des solutions possibles dans votre environnement. Ces méthodes vont permettre de réduire les plantes aquatiques invasives et d’améliorer l’équilibre de votre milieu aquatique.

Liste des plantes aquatiques invasives

  • Cabomba de Caroline
  • Crassure des étangs
  • Hydrocotyle fausse-renoncule
  • Jussie à grandes fleurs
  • Jussie rampante
  • Myriophylle du Brésil
  • Myriophylle hétérophylle

La lutte contre les plantes aquatiques invasives peut se réaliser à l’aide d’un arrachage  mécanique de celles-ci, à répéter plusieurs fois dans le temps jusqu’à épuiser complètement leurs populations.

Quels sont les risques pour le milieu aquatique?

Ces plantes interceptent la lumière et réduisent le taux d’oxygène dans l’eau. Ceci peut conduire à l’eutrophisation du plan d’eau (à sa mort). Elles ont également un impact négactif sur les poissons et les invertébrés du bassin.

Ces plantes aquatiques constituent une gêne pour les activités nautiques et réduisent considérablement l’accessibilité aux zones de pêche. Une fois installées, ces plantes sont très difficiles à maîtriser du fait de leur important pouvoir de propagation et de régénération. Elles sont à l’origine d’une charge de travail importante pour les gestionnaires des milieux aquatiques: leur présence multiplie par dix les coûts ordinaires d’entretien des voies d’eau.