Les plantes aquatiques filtrantes pour bassin

Les plantes aquatiques dites « filtrantes » tiennent un rôle prépondérant dans le lagunage d’un bassin. Leurs caractéristiques permettent de filtrer de façon naturelle l’eau suivant un cycle d’épuration. En ce sens, les plantes aquatiques filtrantes constituent une alternative écologique en assainissement du bassin. Il s’agit d’un composant indissociable de l’écosystème végétal de cette réserve d’eau. Dans ce billet, découvrez les caractéristiques de ces plantes aux propriétés spécifiques, ainsi que les notions à connaitre pour réussir la filtration naturelle du bassin.

Les plantes filtrantes, maillon indispensable de l’écosystème du bassin

L’assainissement du bassin naturel s’inspire des phénomènes dans la nature, à travers les zones humides comme les eaux des lacs, des rivières et des ruisseaux. S’agissant d’une phytoépuration, le nettoyage écologique fait appel à des plantes aux vertus assainissantes. Le choix, l’emplacement et l’entretien de ces plantes contribuent à l’efficacité de cette station d’épuration autonome.

Comment cela fonctionne ? Les plantes aquatiques ne sont pas uniquement faites pour orner le bassin. Tout au long de leur développement, certaines espèces de plantes flottantes et subaquatiques contribuent au lagunage du bassin. A cet effet, nous pouvons distinguer quelques types de végétaux à savoir, les plantes désinfectantes, les plantes
oxygénantes et les plantes filtrantes. Ces dernières constituent un maillon indispensable de la chaine d’assainissement.

Les plantes filtrantes maintiennent l’équilibre du milieu aquatique

De l’état alcalin à acide, l’eau change constamment de pH au fil des saisons. En été, le bassin manque d’oxygène à cause de la prolifération des bactéries ce qui est nocif pour les poissons et les végétaux qui y vivent. C’est à cet instant qu’il est nécessaire d’avoir un bon système de filtration afin que l’eau ne soit pas toxique.

La présence d’une cascade permet de renouveler le flux d’eau, mais l’intervention des plantes filtrantes permet de purifier ce milieu aquatique de façon optimale. En effet, la cascade et les plantes filtrantes se complètent pour former une station d’épuration autonome. En outre, les micro-organismes des plantes aquatiques filtrantes agissent activement
dans le milieu aqueux en se nourrissant des éléments polluants.

Comment bien choisir les plantes filtrantes ?

Le système d’autoépuration du bassin se compose d’un tiers de plantes filtrantes. Le choix de ces hygrophides ne se fait pas au hasard. Sur ce point, vous devez apprendre à connaitre les espèces les plus utilisées pour la filtration d’une piscine naturelle. En effet, l’équilibre de l’écosystème du bassin peut être facilement perturbé à cause d’un mauvais choix
d’assemblage, mais aussi générer un superflu qui ne fera que gêner et altérer la vie des poissons.

Ainsi, lors du choix de l’espèce végétale, veillez à ce qu’elle revête des caractères indispensables pour la survie des animaux dans le bassin. En outre, sachez que certaines plantes filtrantes se développent aisément en s’accaparant des nutriments dans le bassin. C’est un point positif car les nutriments se trouvent dans les matières organiques à partir de la décomposition des feuilles mortes et les détritus en tous genres.

Préférez donc installer les plants à croissance rapide pour faciliter l’absorption des nitrates résultant de la dissémination des nutriments. Plus généralement, il est plus adapté de choisir une espèce provenant de votre région. Ainsi, les jeunes pousses s’habitueront plus facilement à leur environnement. Vous n’aurez pas beaucoup d’inquiétudes concernant les problèmes d’acclimatation. De plus, l’entretien peut nécessiter un budget supplémentaire alors il est plus avantageux de cibler un plant nécessitant peu de suivi.

Idées de plantes filtrantes pour son bassin naturel

Toutefois, voici quelques suggestions de plantes filtrantes qui admettent plus d’avantages plus que d’inconvénients. En outre l’acore odorant ou roseau aromatique admet un besoin significatif en phosphate. Elle peut s’élever jusqu’à 120 cm de hauteur et présente un feuillage assez linéaire. L’iris jaune est aussi très couramment utilisée dans la zone de lagunage. Cette plante originaire de l’Europe présente une longue période végétative, assurant ainsi une absorption continue des nitrates.

De la famille des Typhaceae, le rubanier d’eau est également très gourmand en nutriments. En effet, cette plante consomme une quantité importante de fer et de manganèse. Reconnaissable par ses feuilles immenses et ses fleurs blanches, la renoncule aquatique facilite également la filtration de l’eau par son action oxygénante. Préférant les saisons froides aux saisons chaudes, elle doit être combinée avec d’autres plantes pour optimiser l’écosystème.

Laisser un commentaire

HORAIRE JANVIER

mardi au vendredi : 10h à 18h
le samedi : 10h à 13h

INFO

Aquiflor.com
22, Rue de la liberté
1320 Nodebais
010/86.03.54
support@aquiflor.com

NAVIGATION